Qu’est-ce qu’un dividende ?

Un dividende est un versement d’argent de l’entreprise vers ses actionnaires. Attribué au titre de leur droit aux bénéfices, le dividende est versé avec parfois la possibilité de le réinvestir directement en action. Un dirigeant peut choisir de se rémunérer uniquement en dividendes dans certains types de sociétés, comme la SARL, EURL, SAS ou encore SASU.

Dividendes

Quelle fiscalité sur les dividendes ?

La rémunération en dividendes dispose de plusieurs particularités. Tout d’abord, ceux-ci sont assujettis uniquement aux prélèvements sociaux, et pas aux cotisations sociales – sauf en SARL pour la fraction des dividendes qui excède 10% des capitaux propres. Ainsi, pour l’impôt sur le revenu, vous pouvez ensuite choisir entre un prélèvement forfaitaire unique (flat tax), établie à 30%, comprenant 17,2% de prélèvements sociaux et 12,8% pour l’impôt sur le revenu, ou choisir le barème progressif en appliquant un abattement de 40% : vous ne serez donc imposé que sur 60% de vos dividendes perçus. Ceci est donc également un avantage pour l’entreprise, qui se voit alléger des autres charges.

Quels sont les contraintes relatives à la rémunération en dividendes ?

Les contraintes relatives à la rémunération en dividendes ?

Effectivement, il y a tout de même quelques points non-négligeables à prendre en compte et qui peuvent dissuader un dirigeant à se rémunérer uniquement en dividendes. Concernant la couverture sociale, celle-ci est beaucoup moins intéressante, d’autant que le dirigeant ne valide aucun trimestre pour la retraite : il faudra donc souscrire à plusieurs contrats de prévoyance comme le PER.

Ensuite, compter systématiquement sur la rémunération en dividendes peut être risqué selon l’état de santé de votre société. A moins que l’entreprise n’ait des réserves résultant des bénéfices des années précédentes, le bénéfice distribuable qui constituera vos dividendes peut être fragile si votre entreprise n’obtient pas toujours d’excellents résultats. Surtout, pour que l’opération soit intéressante, il faut que vous possédiez une part conséquente du capital social.

Comment choisir entre salaires et dividendes ?

Alors, faut-il opter pour les dividendes ou pour une rémunération plus classique ? Comme vu précédemment, certaines limites du versement de dividendes peuvent être comblées par le choix des salaires : comme la protection sociale, qui sera d’autant plus large, mais aussi la rémunération qui sera sécurisée même dans le cas où l’entreprise ne réalise pas de bénéfice. La rémunération est également déductible sur l’Impôt sur les Sociétés.  La rémunération ne permet toutefois pas de bénéficier de la flat tax, et des autres avantages conférés par les dividendes. Ainsi, le choix ne peut être objectivement tranché sans une analyse singulière et approfondie de votre situation.

Le Cabinet Silveris se tient à vos côtés pour mener avec vous l’optimisation de la rémunération du dirigeant pour résoudre cette équation.

Contactez-nous.

Envoyez-nous un e-mail ! contact@silveris.fr
Appelez-nous ! 04 78 95 38 50

Ce que nos clients disent de nous.

contact - bandeau
VOUS SOUHAITEZ