Quels sont les crédits que l’on qualifie de « classique » ?

Les crédits considérés comme classiques sont les emprunts remboursés par amortissement. Ce type de crédit est le plus répandu, et son taux est généralement fixe (en France en tout cas) afin d’avoir une bonne visibilité des échéances à venir et une véritable sérénité face aux aléas de l’économie. Le prêt amortissable peut alors avoir différents objets de financement : à savoir l’acquisition d’un bien immobilier, financer des travaux ou encore un quelconque crédit à la consommation entre autres. Les recommandations du Haut Conseil de Stabilité Financière indiquent qu’il ne faudrait pas dépasser 25 années d’emprunt par prêt, mais autorisent certains projets à ajouter à ces 25 ans 2 années de différé.

crédit classique

Comment fonctionne le remboursement d’un crédit amortissable ?

L’emprunteur va chaque mois payer des mensualités dont une partie servira à rembourser le capital et une autre permettra de couvrir les intérêts engendrés par le prêt, qui correspondent à la relation entre le taux d’intérêt et le capital emprunté. En plus des intérêts et du capital, l’emprunteur peut être contraint de souscrire à une assurance emprunteur, ce qui peut être fait directement auprès de l’organisme bancaire ou en délégation. Ainsi, ces données viennent constituer le tableau d’amortissement indiquant les échéances auxquelles l’emprunteur devra s’acquitter jusqu’au terme du prêt et le remboursement du capital.

le remboursement d’un crédit amortissable

Quelles conditions à l’octroi d’un prêt ?

L’octroi de certains types de prêts requiert d’être assuré en cas de certains incidents au cours de votre vie, c’est particulièrement le cas pour les prêts immobiliers. Si légalement, ceci n’est nullement obligatoire, les organismes prêteurs l’exigent régulièrement, particulièrement pour ce qui est des garanties de remboursement en cas de décès ou d’invalidité. L’établissement bancaire vous soumet un certain nombre de garanties à obligatoirement souscrire, et vous êtes libre ou non de vous engager avec votre banque ou un autre assureur pour garantir votre prêt.

Le taux d’endettement est également un élément pris en compte dans l’évaluation de votre profil pour vous octroyer ou non un prêt. Celui-ci est calculé à partir des mensualités que vous payez déjà au moment de faire votre demande de prêt, et de vos revenus. Prenant en compte depuis récemment le coût de l’assurance emprunteur, le taux d’endettement est désormais établi à 35%, qui correspondent donc à la part de vos mensualités par rapport à votre revenu.

D’autres éléments viennent influer l’octroi ou non d’un prêt, comme votre situation professionnelle, votre âge ou votre lieu de résidence. Pouvoir justifier d’un apport personnel en début d’opération est également vu comme un signal positif par les banques, tout comme des comptes bancaires bien tenus en évitant les découverts bancaires.

conditions à l’octroi d’un prêt

A quelles informations faire attention lorsqu’on engage un prêt ?

Soyez attentif lorsque vous demandez un crédit aux frais de dossier qui peuvent être requis, et n’hésitez en aucun cas à les négocier avec votre banque. Prenez également la mesure des pénalités qui pourraient vous être infligées dans le cas où vous recourriez à un remboursement anticipé de votre prêt, et pensez à les négocier si vous pensez que ceci pourrait vous concerner.

Considérez également le TEG (Taux Effectif Global) lorsque vous comparez les offres de prêt émanant de différentes banques. Le TEG vient en effet exprimer sous la forme d’un taux le coût total de l’emprunt, avec l’ensemble des paramètres et des coûts (sauf les frais de notaire), et doit impérativement être présenté par votre organisme prêteur.

Enfin, prêtez attention au coût de votre assurance emprunteur. Celui-ci peut s’avérer important dans certains cas, et certains assureurs pourraient vous proposer des prix beaucoup plus attractifs, à conditions et garanties égales. Vous pouvez donc faire le choix de vous rabattre vers un assureur externe pour baisser vos mensualités, en délégation d’assurance.

faire attention lorsqu’on engage un prêt

Existe-t-il d’autres types de crédit ?

Bien sûr ! Vous pouvez par exemple avoir le crédit à taux variable, dont la modification du taux d’intérêt viendra interférer avec vos mensualités.  Le crédit relais, quant à lui, permet de financer une nouvelle acquisition tandis qu’un ancien bien n’est pas encore vendu : la banque octroie ce prêt en l’attente des liquidités dégagées par la future vente de l’ancien bien. Le crédit lombard, lui, est un prêt qui est consenti en l’échange de nantissement de produits financiers ; c’est de fait un crédit plutôt exclusif aux individus présentant un patrimoine financier imposant. Enfin, le crédit in fine prévoit un remboursement total en une seule fois du capital à la dernière échéance du prêt : les échéances précédentes étant uniquement composées des intérêts et de l’assurance de prêt.

Le Cabinet SILVERIS GESTION PRIVEE dispose d’un agrément de courtage en opérations de banque et financement. A ce titre il est habilité et en mesure de traiter vos demandes de financement.

Le courtage en financement délivré par SILVERIS est axé sur trois piliers : le conseil avec une approche globale de l’emprunteur et du projet à financer, approche de marché généraliste auprès de banques ou d’établissements de crédit de la place, approche du risque pour l’emprunteur et pour la banque.

Contactez-nous.

Envoyez-nous un e-mail ! contact@silveris.fr
Appelez-nous ! 04 78 95 38 50

Ce que nos clients disent de nous.

contact - bandeau
VOUS SOUHAITEZ