Opérations « Haut de bilan »

Le terme « haut de bilan » est utilisé en comptabilité et en ingénierie financière. Il concerne la stratégie long terme de l’entreprise et donc son dirigeant.

Nous allons regarder ces deux significations en détail ci-après.

Le haut de bilan en comptabilité

Le « Haut de Bilan » provient d’abord de la présentation comptable de l’actif et du passif de l’entreprise dont le bilan comptable fait apparaître graphiquement, en haut, c’est-à-dire dans la partie supérieure, les emplois d’une part, et les ressources à long terme d’autre part.

Les emplois durables ou à long terme sont constitués par les immobilisations. Les ressources à long terme sont constituées par les fonds propres, dettes à long terme et financements sur le long terme.

Opérations « haut de bilan »

L’expression « haut de bilan » désigne donc ces éléments à long terme qui constituent le bilan et ce, que ce soit à l’actif ou au passif, dans la partie supérieure de l’actif comme dans la partie supérieure du passif. On dit aussi que le « haut de bilan » est composé d’éléments solides alors que le « bas de bilan » est composé d’éléments plus liquides comme la trésorerie.

Au sein du haut de bilan, les ressources durables sont essentiellement les fonds propres et l’endettement à moyen terme et à long terme.

Les emplois durables sont quant à eux inscrits dans les immobilisations incorporelles, les immobilisations corporelles ou les immobilisations financières. Des illustrations sont données plus loin.

Réaliser des « opérations de haut de bilan » revient en somme à intervenir sur la stratégie à long terme de l’entreprise, dont l’ingénierie financière offre un certain nombre de moyens qui permettent par exemple de réaliser des augmentations de capital, des fusions acquisitions, des émissions d’obligations ou encore des restructurations de dettes.

Retenez de la définition du « haut de bilan » que ce sont les éléments situés dans la partie supérieure du bilan, donc les éléments solides orientés sur le long terme.

 

Quelques exemples détaillés des éléments du « haut de bilan »

Les emplois durables sont liés à l'outil de travail. Ils sont représentés par toute la partie immobilisée à l'actif que sont :

  • les immobilisations corporelles comme le terrain, les murs de l’exploitation, les équipements tels que machines, flottes de véhicules, parc informatique ;
  • les immobilisations incorporelles telles que brevets, licences, marques, fonds de commerce, etc. ;
  • les immobilisations financières telles que les participations dans d’autres sociétés, dépôts, cautions etc.

Les ressources stables au passif sont les capitaux propres de l’entreprise (equity), réserves, résultats, report à nouveau, subventions d’investissements, provisions ; et les dettes à plus d'un an telles que dettes bancaires senior ou mezzanine, dettes obligataires, y compris les comptes courants d’associés.

Mener des « opérations de haut de bilan » consiste à agir sur les emplois durables et les ressources à long terme : augmentations ou réduction de capital en agissant sur le capital social (c'est la partie du bilan qui intéresse les raiders qui visent soit des actifs sous-évalués ou mal employés pour les redresser en vue de les revendre lors d'opérations de fusion acquisition) ; cession ou acquisition d’actifs corporels ou incorporels (par exemple sortir les murs d’exploitation du bilan, céder un fonds de commerce, acquérir une marque…)

haut de bilan

Dans la gestion de votre entreprise le « haut de bilan » correspond aux investissements que vous souhaitez effectuer (faire une croissance externe, céder une branche d’activité ou une classe d’actifs) et aux moyens dont vous disposez pour les financer (autofinancement avec les capitaux propres ou recours à l'emprunt long terme).

Une croissance externe peut par exemple s’inscrire au bilan de deux manières : vous faites une fusion acquisition et dans ce cas les immobilisations corporelles et incorporelles sont gonflées. Ou bien vous faites une prise de contrôle par acquisition de titres sans fusion, et dans ce cas les immobilisations financières seules sont gonflées.

Les opérations de haut de bilan sont des techniques qui servent à refinancer l'actif ou à céder une partie de l'entreprise afin d'organiser un repositionnement stratégique. Par exemple dans l’hôtellerie le groupe Accor poursuit depuis plusieurs années une stratégie asset light qui consiste à céder les murs des hôtels et aussi dans certaines gammes les fonds de commerce, pour se concentrer exclusivement sur l’exploitation des marques commerciales. Autre exemple, la start up iséroise spartoo qui vend des chaussures à distance a acquis de Vivarte les magasins de la chaîne André dans une filiale, ce qui s’est traduit par une hausse significative de ses immobilisations financières jusqu’à une forte dépréciation liée au mouvement des gilets jaunes et à la crise covid.

Ces opérations de haut bilan sont gouvernées par la stratégie de l’entreprise qui résulte de la vision de son plan de développement. Elles sont effectuées dans le but de financer une acquisition externe, d'investir dans des machines ou dans l’exploitation d’un brevet pour acquérir un avantage concurrentiel et accompagner la croissance organique de la société. Elles peuvent aussi bien permettre une segmentation des activités par scission d’une branche d’activité existante à travers de nouvelles sociétés filiales ou non (cas des spin-off, par exemple Veralia issu de Saint Gobain), ou encore reclasser des titres qu'un actionnaire souhaite céder.

Le « haut de bilan » correspond aux investissements que vous souhaitez effec

Parmi les opérations inscrites sur le haut de bilan comptable :

A l’actif :

Les opérations de prises de participations dans le capital d’autres sociétés ont notamment comme conséquence d'augmenter les immobilisations financières sur le long terme ainsi que les investissements (ou immobilisations corporelles). Ces immobilisations donnent à une entreprise l'opportunité de s'armer de nouveaux moyens (de production, d’innovation, de distribution…) et de se doter d’un avantage concurrentiel déterminant pour sa survie.

Le lease-back (généralement en période bénéficiaire) : une société propriétaire d'un bien d'équipement ou ayant un usage professionnel cède ce bien à une société de crédit-bail, qui le remet directement à sa disposition par une opération de crédit-bail mobilier ou immobilier, selon la nature du bien qui a été cédé. Une telle opération a pour but de procurer à l'entreprise des capitaux à long terme pour financer de nouvelles immobilisations.

La cession partielle d’actif (en période de restructuration) : se séparer des actifs jugés les moins importants et les moins stratégiques afin de dégager des liquidités à court terme permettant de rembourser des dettes voire de participer au financement de nouveaux investissements sur les actifs conservés.

Au passif :

Les augmentations de capital :

Les opérations d'augmentations de capital peuvent se faire de gré à gré sur le marché via des connaissance ou des business angels, à travers la prise de participation d’un fonds d’investissement à cinq ans, ou à travers une introduction en bourse pour lever durablement des capitaux importants (IPO : initial public offering en mode classique, ou ICO dans le monde de la tech pour initial coin offering). L’augmentation de capital donne à l'entreprise l'assurance de ressources par émission de nouveaux moyens de financement sous différentes modalités (modalité numéraire, apport d'actifs, bons de souscription d'actions, d’actifs numériques (tokens) échangeables en cryptomonnaies via la blockchain, etc.).

La réduction de capital :

Cette opération consiste à réduire le montant des capitaux propres au-delà de la distribution normale de dividendes. Une réduction de capital peut être provoquée par les pertes subies, que l'entreprise en question se voit obligée de répercuter sur son capital social lorsque les pertes sont supérieures à 50% de son capital social.

La réduction de capital

Le haut de bilan en ingénierie financière

Le terme haut de bilan n’est pas seulement utilisé en comptabilité comme on vient de le voir. Il prend tout son relief dans le domaine de l’ingénierie financière qui vous permettra d’aller voir votre banquier, des prêteurs tiers ou vos actionnaires. Cette ingénierie financière a lieu en amont par le daf qui peut utilement être secondé par le conseiller patrimonial de l’entreprise (CGP spécialisé en haut de bilan) qui conseille le dirigeant sur des problématiques de stratégies de financement à long-terme. En effet, on utilise le haut de bilan dans les opérations de capital investissement, de fusions acquisitions ou de Leverage Buy out (LBO).

La qualité du haut de bilan d’une entreprise peut être analysée à l’aide de différents ratios financiers présentés ci-dessous :

Ratios d’analyse financière utilisés pour le haut de bilan

Ratios de structure

Vétusté ou jeunesse de l’outil industriel = immobilisations corporelles nettes / immobilisations brutes (plus le ratio est proche de 100%, plus l’outil de production est récent)

Fonds de roulement = capitaux propres / immobilisations

Financement des immobilisations = capitaux stables / immobilisations nettes (le ratio doit être supérieur à 1)

Importance des investissements = immobilisations / actifs (total)

Ratios de rentabilité

Rendements des capitaux propres (return on equity) = résultat net / capitaux propres

Ratios de solvabilité et d’endettement

Autonomie financière = capitaux propres / total du bilan (ratio considéré comme correct au-delà de 20%)

Gearing ou Endettement net = dette nette/ capitaux propres

Indépendance financière long-terme = capitaux propres / capitaux stables (acceptable à partir de 50%)

Indépendance financière = capitaux propres/ endettement financier et bancaire

Pourquoi financer son haut de bilan ?

Financer son haut de bilan est la pierre angulaire d'une stratégie de croissance offensive. De plus, la solidité des fonds propres de l'entreprise permet de traverser les turbulences avec davantage de sérénité.

La crise 2020 et 2021 de la covid-19 a ainsi confirmé ce qui était déjà largement connu sur le renforcement des capitaux propres des entreprises. En 2015 déjà l'Observatoire du financement des entreprises constatait que les entreprises en forte croissance ont plus souvent fait des augmentations de capital avant et pendant leur période de croissance. Le fait de renforcer vos fonds propres permet à l’entreprise de surperformer et d’investir davantage que les autres, le cas échant en ayant toujours accès aux financements bancaires, et ainsi innover voir s’ouvrir à l'export. Disposer d’une part élevée de capitaux propres dans le bilan est un facteur clé pour la stratégie de croissance de l’entreprise.

Pourquoi financer son haut de bilan ?

Entreprise en croissance ? Voici comment vous pouvez financer votre haut de bilan

Fonds d’investissements (private equity) : spécialisés suivant le moment où ils interviennent dans votre croissance, par secteur d’activité et aussi selon l’objectif de leur intervention. Fonds de capital-risque, fonds de capital développement, fonds de LBO qui correspondent à des stades différents de maturité de l'entreprise. Certains banquiers d’affaires avec lesquels Silveris Entreprise est en contact peuvent également intervenir avant la levée de fonds et pour la préparer, à l’occasion d’un bridge.

Business angels : anciens dirigeants et actionnaires de multiples entreprises, tel Marc Simoncini le fondateur de Meetic, les business angels investissent quelques dizaines ou centaines de milliers d'euros, apportent leurs conseils et aident par leurs relations des entreprises en phase de démarrage en prenant des participations le plus souvent en apportant du capital à des business pour lesquels ils ont des convictions.

Fonds publics : tel que le fonds stratégique d’investissement (FSI) de BPI France.

Equity crowdfunding : les plateformes de financement participatif dans le capital d’entreprise par des particuliers à travers les CGP agréés CIF (conseillers en gestion de patrimoine disposant d’un agrément de Conseil en investissement financier CIF).

Soigner le haut de bilan de votre entreprise c’est la protéger contre les alea économiques et la préparer à conserver son avantage concurrentiel.  Faire un audit de votre haut de bilan permet d’identifier les leviers qui peuvent être actionnés pour servir au mieux votre stratégie de développement.

Votre équipe de conseillers SILVERIS ENTREPRISE propose des missions d’analyse de bilan dans le cadre de projets de développements de votre entreprise. Pour prendre contact avec nous cliquez ici.

Contactez-nous.

Envoyez-nous un e-mail ! contact@silveris.fr
Appelez-nous ! 04 78 95 38 50

Ce que nos clients disent de nous.

contact - bandeau
VOUS SOUHAITEZ