Je transmets mon entreprise

Transmettre votre entreprise à votre famille

Vous voulez transmettre votre patrimoine à votre famille sans perdre la maîtrise de vos affaires.

Vous possédez une entreprise dans laquelle vous êtes investi comme dirigeant opérationnel ou non et souhaitez transmettre soit la gouvernance soit les titres (actions, parts sociales) à tout ou partie des membres de votre famille.

Lorsque vos proches en ligne directe sont concernés par la transmission, il convient d’étudier la faisabilité de la mise en place d’un pacte Dutreil entre le ou les cédants et le ou les cessionnaires, les uns et les autres faisant partie de la même famille.

Parmi les transmissions intrafamiliales se trouvent de très grandes entreprises bien connues comme LVMH ou Dassault, mais aussi nombre d’ETI comme Biomérieux (vaccins) ou Desautel (extincteurs), des PME comme le groupe Bocuse (restaurants gastronomiques), la société Voisin (chocolats et café), ou des TPE (Mobilier Jacques Palais). Cette perspective permet de conserver la culture familiale de l’entreprise à travers plusieurs générations.

Prendre les bonnes décisions longtemps à l’avance

Vous souhaitez optimiser votre transmission en prenant les bonnes décisions longtemps à l’avance. N’attendez pas l’approche de la retraite pour anticiper la transmission de votre entreprise. Le pacte Dutreil, par exemple, ne peut pas se décider sur un coin de table ou en assemblée générale extraordinaire. Il faut s’y pencher bien en amont, avec des professionnels qui travaillent entre eux et se comprennent, et qui vous accompagnent progressivement.

C’est une excellente idée pour vous permettre de prendre plus de vacances car cela va vous forcer à y penser et à réaliser ce challenge mais c’est aussi un moyen très sûr de faire de très importantes économies lors de la véritable transmission (10 années plus tard par exemple).

Pour prendre les bonnes décisions, vous devez disposer des informations clé :

  • que voulez-vous transmettre exactement ?
  • à qui ?
  • quand ?
  • quelle en est la valeur ?
  • selon quelles modalités (sortie opérationnelle complète, sortie partielle, contrôle des orientations stratégiques, gouvernance)

stratégies de transmission

Ce que nous vous apportons

Notre rôle consiste à envisager les différentes stratégies de transmission : cession à titre gratuit ou à titre onéreux, schéma juridique, faisabilité financière, impact fiscal, opportunité de restructurer sous une holding patrimoniale les différents actifs (société d’exploitation 1, société d’exploitation 2, immobilier d’entreprise, détention des droits, des marques, etc).

En particulier, nous estimons avec vous la valeur de vos titres et le schéma le plus adapté pour répondre à votre objectif de transmission.

Le financement

Le cabinet et chaque conseiller-expert a compétence pour trouver un financement à vos acquéreurs si nécessaire. Par exemple lorsque vous cédez vos titres à une structure de tête (holding patrimoniale ou non) ou à de futurs acquéreurs personnes physiques en cas de LBO (membres de la famille ou tiers).

Dans certains cas nous pouvons également rechercher un financement intégral comprenant les droits de succession, des comptes courants d’associés, la reprise de l’immobilier.

Transmission de votre expérience

Vous souhaitez mettre votre grande expérience au service de votre patrimoine professionnel afin qu’il vous survive. C’est-à-dire anticiper, dans l’entreprise, les forces de demain, tant au niveau de la gouvernance qu’au niveau technique ou des fonctions support. Le soin apporté au personnel, à sa connaissance des forces et des faiblesses de l’entreprise, fait la qualité de la transmission. Ce sont des aspects humains décisifs pour pérenniser l’entreprise.

En parallèle, les forces de la gestion qui assure la bonne marche financière de l’exploitation sont à transmettre.

Enfin, dans la perspective de passer la main et de sortir de l’entreprise, il convient de faire le point sur la fiscalité : fiscalité de la cession pour le dirigeant associé, fiscalité des revenus exceptionnels au départ du dirigeant salarié, des modalités opérationnelles de la transmission, le schéma de ses revenus futurs, et les droits de succession si nécessaire.

Garder l’équilibre social de votre entreprise

Vous voulez des solutions de transmission qui soient neutre pour les cadres et l’ensemble des salariés et l’ensemble des fournisseurs.

Vous souhaitez garder ou renforcer l’équilibre social de votre entreprise. Ne pas favoriser des décisions purement comptables issues de directions financières capable de réduire la masse salariale à une simple ligne de tableur Excel. Privilégier au contraire ce qui crée la valeur des services et produits vendus, et donc du capital “social” de l’entreprise.

La transmission est très souvent source d’inquiétude, de stress pour l’ensemble des équipes salariées et des cadres dirigeants, et ce d’autant plus que la communication n’est pas assurée convenablement.

Pour que vos employés puissent prendre le relais

Fidéliser vos employés

Vous souhaitez fidéliser vos employés ?

L’une des meilleures façons est l’épargne retraite salariale, qui permet d’assurer un socle d’actionnaires internes à l’entreprise, protégeant cette dernière d’OPA hostiles. L’exemple phare est celui de Valoptec, l’association des salariés de l’entreprise Essilor, qui détient 40% des droits de vote et du capital d’Essilor. Ceci permet de faire contrepoids et de bloquer des opérations strictement financières. Au cours de la fusion avec Luxottica, Valoptec a par exemple a joué un rôle déterminant pour pérenniser la gouvernance de l’ensemble Essilor Luxottica.

Au niveau des ETI, des entreprises cotées comme Thermador favorisent l’actionnariat salarié pour réduire le flottant. Et dans nombre d’entreprises PME et TPE, rendre des salariés actionnaires est un gage fort de fidélisation, de pérennisation, de stabilité de l’entreprise. Prendre soin de votre personnel, c’est prendre soin de vos actionnaires privilégiés, et donc prendre soin de l’entreprise.

Renforcer la valeur de l’entreprise avant de la transmettre

Vous souhaitez capitaliser sur l’antériorité de l’entreprise. La valeur de la marque, son histoire, l’imaginaire associé, sa notoriété sont des éléments de l’actif qui ne sont pas toujours pris en compte à leur juste valeur. Souvent, ils ne sont même pas valorisés. Cela mérite de s’y attarder.

A l’inverse, une entreprise récente, sans grande histoire mais pleine de projets concrets méritera qu’on les mette en perspective pour les prendre en compte dans la valorisation des titres.

Une entreprise de la heathtech (biotech, medtech) comme Stallergene, Pharmagest, ou Medicrea, par exemple, qui oeuvre à apporter des solutions nouvelles face à certaines pathologies non soignées, peut prendre énormément de valeur en peu de temps. Chaque biotech peut aussi voir sa valorisation plonger à la vitesse éclair si les phases de test sont non concluantes, et présenter un risque fort en capital.

De même pour cette entreprise de la région Auvergne Rhône Alpes issue de la recherche qui a développé un nouveau type de LED pour les écrans de télévision et d’ordinateurs et travaille à des alliances commerciales et à une stratégie industrielle pour prendre position sur un marché à plusieurs centaines de milliards de dollars.

Les avantages de cette démarche sur la valorisation

Un projet de cession-transmission correctement construit doit permettre à votre entreprise d’entrer dans une démarche d’évaluation des différentes composantes de son actif, et d’habiller à sa juste valeur la mariée :

  • la marque
  • l’immobilier
  • le service commercial
  • le service maintenance
  • le service recherche innovation
  • le service support
  • les brevets
La transmission

APRÈS LA TRANSMISSION

Vous avez des projets pour votre patrimoine et vous souhaitez vous poser les bonnes questions pour le remploi des fonds issus de la cession.

Vous souhaitez disposer de tableaux prévisionnels professionnels capables de mettre en exergue le revenu net disponible. Et d’un accompagnement global.

Vous avez transformé votre patrimoine professionnel en patrimoine personnel et tout est désormais nouveau : il faut décider de l’allocation du produit de cession vers des actifs diversifiés et en vue de disposer au mieux des fruits de toute une tranche de vie de travail intense.

Vous disposez d’un paquet de cash qui, s’il végète sur des comptes courants, vous met en risque potentiel (depuis 2015 les dépôts ne sont plus garantis au-delà de 100.000 euros en France, érosion monétaire), et vous avez besoin de revenus réguliers pour maintenir votre train de vie.

Vous souhaitez vous mettre sur vos projets (voyages, fondation, etc.).

La sécurité de vos placements en assurance et en banque

A savoir: les fonds placés dans l’assurance vie en France ne sont pas garantis au-delà de 70.000 euros par souscripteur et par compagnie, toutes entreprises de la compagnie confondues. Par exemple, si vous avez des fonds chez Boursorama, Altaprofit et Generali, tout est finalement déposé chez Generali. De même pour Gaipare et Asac-Fapes et AGF qui sont chez Allianz, pour Aviva et Afer, pour Agipi et Axa, etc. De même pour les banques, là le plafond de garantie est de 100.000 euros.

Toutes les banques en ligne appartiennent à des maisons mères que vous connaissez: Boursorama à la Société Générale, BforBank au Crédit agricole, Hello Bank et Compte Nickel à BNP PARIBAS, Fortuneo appartient au Crédit Mutuel.

Comment savoir ce qui est un bon placement pour vous ? En choisissant de mandater un conseiller-expert de Silveris vous avez la certitude que le conseil et l’approche globale primeront sur toute autre approche réduite au produit. Vous disposerez d’une sélection basée sur le risque, d’informations préalables, de tableaux de comparaison, de préconisations adaptées à votre profil, tous éléments qui sont nécessaires à une bonne prise de décision.

Contactez-nous.

Envoyez-nous un e-mail ! contact@silveris.fr
Appelez-nous ! 04 78 95 38 50

Ce que nos clients disent de nous.

contact - bandeau
VOUS SOUHAITEZ